Cassandre

26 fév

Les empires naissent, les empires vivent, les empires meurent.

En étudiant l’ensemble des besoins de l’humanité, je ne peux en tirer qu’une conclusion: non seulement notre empire industriel est sur le point de tomber mais nous sommes à la veille de la 6iéme grande extinction des espèces…

De quoi l’humanité a t’elle besoin pour survivre? D’une atmosphère respirable, évidemment, et … de nourriture. Respirer, boire, manger, dormir, se reproduire. Lorsque je fais l’état des lieues de notre époque, j’en ai la nausée…

Trois points cruciaux:

  • Augmentation exponentielle de la population
  • Raréfaction de l’énergie fossile et des minerais/ incapacité des énergies renouvelables à combler ne serait-ce que 10% du besoin
  • Augmentation sans précédent de la température qui va entraîner sous peu des catastrophes climatiques en chaîne, une hausse du niveau des eaux salées et une érosion des sols.

Par effet dominos, la raréfaction des ressources va freiner l’innovation: nous n’aurons pas le temps de mettre en place les stratégies potentiellement efficaces pour nous sortir de cette merde.

Mais c’est pas grave tout ça! On a la finance et la technologie pour s’en sortir :/

Sauf que la finance est soutenue par l’extraction continue et de plus en plus délicate du pétrole brut (ou autres gaz de schistes qui pompent une somme éperdue d’eau douce et qui pourri les sols pour des millénaires), sauf que la technologie ne sers à rien sans l’énergie pour l’utiliser.

Le Dieu Capitalisme à parler et soutient mordicus que le perpetual movile existe, que ceux qui n’y croient pas soient taxés de catastrophistes, de Cassandre de bas étage, de pessimistes rabat joie. De toute façon, on s’en tape, on vient de découvrir  des planètes potentiellement habitables à deux pas du système solaire; si notre planète est lessivés, rincée, broyée par des flambeurs de casinos, il n’y aura plus qu’a déménager! Et toc!

Je regarde mes enfants, mes amours. Dans 20 ans, ils auront à peine trente ans et le monde ne sera que chaos.

En dehors de toutes les tensions sociale ou autres guerres civiles, de toutes les tempêtes dévastatrices qui s’annoncent avec une hausse de 4° d’ici 2035, à quoi doivent-ils s’attendre? Exode massif des populations de pays pauvres ou côtiers: réfugiés de la faim, réfugiés du climat  à nos portes alors que nos politiques se battent encore sur le thème de l’identité nationale. La meilleur chose que je puisse espérer pour eux est une maladie radicale, à grande échelle qui pulvérise la moitié de la population en quelques mois (sans les toucher à eux, évidemment; ni ma famille, ni mes amis, ni les amis de mes amis; putain de merde!) Lorsqu’on en vient à espérer une épidémie mondiale et dévastatrice, il y a comme un problème quelque part…!

J’espère être folle, j’espère me tromper et dans mes délires les plus fous, je tente de me convaincre que tout les chiffres que j’ai sous les yeux ne sont issus que d’esprits pervers.  Ce qui nous attend (à nous et non aux générations à venir) c’est la pénurie d’énergie, d’eau et de nourriture: voilà notre avenir et je prie pour que les miens soient épargnés.

Je suis en colère contre « les grands de ce monde » qui n’ont ni le courage, ni l’intelligence d’observer le réel et qui envoient l’humanité vers une catastrophe sans précédents…

Une mauvaise blague, une triste sérénade, les musiciens du Titanic qui jouent alors que le bateau coule, que pouvaient-ils faire d’autre. Lorsqu’on est musicien, on joue… Heureusement, il y a eu quelques rescapés sur le Titanic, non?

Les commentaires sont fermés.

Les Chroniques d'Ahrun |
Des vers et des pas mûrs |
CAROLE BERGH |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lapartitiondecéldesol
| Maman, qu'est-ce que t...
| Jardin poétique