Generosité

22 oct

Saurais-je t’aimer suffisamment pour te rendre à ta vie?

J’ai l’impression d’être égoïste parce que je te veux et parce que je ne peux pas te rendre heureux.

Même si j’essaie de toute mon âme, je ne serais jamais la mère de tes enfants. J’ai peur du choix que tu vas faire, un choix évident pourtant, tu vas me quitter, bientôt, et je vais te laisser partir, parce que je t’aime et que la seule manière d’aimer vraiment, c’est avec générosité.

Quand cela arrivera, je ne serais pas prête. Je ne veux pas me préparer, je veux y croire parce que l’espoir, c’est tout ce que nous avons. Mais il y a des instants, comme maintenant, où l’ironie de la vie m’apparaît dans toute sa noirceur.

Tu devras choisir, parce que tu es comme ça, parce que tu ne veux pas mentir. Moi, je n’ai rien d’autre à t’offrir qu’une vie de solitude, loin de tes enfants alors, je sais; tu me quitteras et je vais pleurer ton absence.

La vie est une chienne.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Les Chroniques d'Ahrun |
Des vers et des pas mûrs |
CAROLE BERGH |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lapartitiondecéldesol
| Maman, qu'est-ce que t...
| Jardin poétique